Archives de l’auteur : naholyr

Les hooks React (2/3)

Hier on a parlé du state, dont on peut maintenant bénéficier dans les composant « fonction ». Peut-être cela n’a-t-il pas suffi à vous convaincre : après tout le gain n’est pas évident si vous êtes passé à Redux par exemple, le state, c’est un peu de l’histoire ancienne (on en reparlera dans le prochain article ;)). Abordons alors maintenant le cycle de vie des composants.

Continuer la lecture

« this », c’est qui ? C’est quoi ?

Note : cet article a été originellement publié (par moi-même) sur le site du ByteClub le 25 octobre 2017.

S’il y a bien un mot-clé en JavaScript qui fait frémir les plus chevronnés des développeurs (sans faire sourciller les débutants, encore insouciants), c’est this. Cette espèce de variable magique dont on croit pouvoir maîtriser la valeur mais qui n’en fait qu’à sa tête, qui est-il ? D’où vient-il ? Formidable robot des temps nouveaux

Faisons un tour rapide 🙂

Continuer la lecture

Les hooks React (1/3)

Avant-propos : des nouvelles de ce blog

Ça faisait des années que j’avais laissé ce blog pour mort, il est temps de le sortir de sa torpeur !

Je contribuais principalement sur byteclub.fr mais cet épisode étant terminé et comme on a lamentablement laissé mourir le domaine et le site, je vais rapatrier ici les articles. Et continuer à en produire ici-même 🙂 à commencer par une série de 3 articles pour faire le tour des hooks React, et la traduction d’un article complet sur le server-side rendering.

Dans le vif du sujet : alors c’est quoi ces hooks ?

Les hooks (lire l’introduction officielle) sont une des grosses nouveautés de React, une de celle qui a généré une ébulition dans la communauté comme rarement. Et pour cause : elle permet d’accéder dans les composants « fonction » à des fonctionnalités jusqu’ici réservées aux classes.

Continuer la lecture

Écrire des scripts npm multi-plateforme

npm c’est très bien, j’ai complètement abandonné gulp, grunt, et consors, et je commence même à embrasser ma condition d’allergique au fichier de conf (le package.json sera mon unique tolérance). Bref, si comme moi votre « task runner » est npm, alors comme moi vous avez du vous heurter au cas des « autres » plateformes, celles qui n’ont pas les mêmes commandes que vous, voire pas de commande du tout pour ce que vous voulez faire… c’est-à-dire Windows et son shell de Néandertal. Voici donc une série de modules node qui résolvent ces questions. Continuer la lecture

Être un peu Charlie

Disclaimer : je m’étais promis de pas faire d’article d’opinion sur ce blog, mais là je me sens obligé, désolé. Ne vous sentez surtout pas obligé de le lire, il s’agit juste pour moi de me défouler et de poser des trucs par écrit pour m’obliger aussi à les respecter.

Continuer la lecture

Mes 2 patterns autour des promises

TL;DR: Les promesses c’est meilleur avec du sucre fonctionnel.

En réaction à l’article « My five promise patterns », j’avais envie de partager ma façon de faire. En effet si je le rejoins sur une grande partie, je trouve qu’il a oublié d’insister sur des points bien plus essentiels…

Choisir sa librairie, mais rester proche du natif

À part Q (dernier sur tous les benchmarks, sauf quand il y a aussi jQuery) il n’y a pas vraiment de mauvais choix. Personnellement j’utilise souvent Bluebird qui représente pour moi le meilleur rapport fonctionnalités/performances (voire performances tout court). Ceci étant dit, j’ai lancé son benchmark sur ma propre machine et j’ai trouvé des résultats bien différents de ce que l’auteur avance 😉 Je pense donc de plus en plus utiliser when.js.

Moralité : les promesses étant une partie fondamentale (flow control) de votre programme, il ne faut pas se laisser enfermer dans une librairie qui vous priverait de gains de performances significatifs. Donc au final je préfère éviter au maximum d’utiliser les fonctionnalités supplémentaires genre Promise#map() & co.

Continuer la lecture

Ma boite à outil Node.js

Voilà le genre d’article qui peut servir à tout le monde, et qui peut devenir une formidable opportunité d’échange pour moi si vous venez partager vos propres « batbelt » en commentaire. Donc n’hésitez pas 🙂

Je travaille au quotidien avec Node.js (à tel point que j’ai presque oublié comment ça marchait côté client ;)), et vous imaginez donc que j’ai des millions d’outils super bien gaulés pour me faciliter la vie au quotidien. Raté ! Il y en a finalement assez peu, et ce sont les grands classiques que vous connaissez déjà probablement. Mais qui sait, si ce n’est pas le cas, ce post pourrait changer un petit bout de votre vie !

Séance bookmarks, c’est parti.

Continuer la lecture